L’agenda des sorties : coproductions et acteurs belges [31/10]

Quels sont les films à l’affiche? Quels sont les films annoncés? Si vous voulez aller au ciné ou planifier des sorties, voilà bien des questions existentielles qui doivent trouver une réponse rapide.

Voilà pourquoi, Cinevox lance deux rendez-vous désormais hebdomadaires, des articles qui seront régulièrement updatés au fur et à mesure que de nouvelles dates viendront s’ajouter à notre calendrier.


Au menu: les films belges (chaque jeudi sur le site), mais aussi les coproductions et les films étrangers dans lesquels apparaissent des comédien(ne)s belges (en ligne chaque vendredi).

Car oui, hors les films majoritairement belges, une foule de coproductions sont à l’affiche ou nous arriveront dans les mois à venir.

 

[Edition du 31 octobre 2014]

 

 

Sorti la semaine dernière, le Grimoire d’Arkandias reste naturellement en haut de l’affiche pour surfer sur cette semaine sans prof, sans devoir, sans obligation scolaire.
Rappelons que cette coproduction franco-belge met en vedette trois jeunes acteurs belges: Ryan Brodie, Timothée Coetsier et Pauline Brisy, mais s’appuie également sur les talents de nombreux comédiens qui font le bonheur de notre cinéma, comme Dominique Baeyens, Isabelle de Hertogh, Renaud Rutten. Entre autres…

Film d’aventures pour toute la famille dans un esprit Goonies/Club des cinq, Le Grimoire a réussi l’exploit de déchaîner tous les kids présents à l’avant-première que Cinevox avait organisé le 27 septembre au Kiné. A la grande joie des parents qui n’ont pas eu à se plaindre de cette heure et demi très distrayante qui ne renie jamais l’autodérision. Le film a débuté sa carrière sur des chapeaux de roue en France et touché 10.000 spectateurs belges pour ses quatre premiers jours d’exploitation.

VOIR ICI

 


Déjà à l’affiche de Vie sauvage de Cédric Kahn avec Céline Sallette, sorti ce mercredi 29 octobre (coprod Les films du Fleuve), Mathieu Kassovitz reviendra dans Un illustre inconnu, le 19 novembre (coprod Nexus Factory) au sujet intrigant, très cinématographique : Sébastien Nicolas a toujours rêvé d’être quelqu’un d’autre. Mais il n’a jamais eu d’imagination. Alors il copie. Il observe, suit puis imite les gens qu’il rencontre. Il traverse leur vie. Mais certains voyages sont sans retour.

VOIR ICI

 

 

 

Une semaine plus tard, le 26 novembre, débarquera Astérix et le domaine des dieux. Cette adaptation d’un des meilleurs épisodes des aventures du petit guerrier gaulois et de ses potes excentriques a été dirigée par Louis Clichy et… Alexandre Astier. Une garantie d’humour moderne et décapant. Ce film d’animation en 3D a surtout été réalisé en partie chez Dreamwall à Marcinelle et en partie chez Nozon au Pôle Image de Liège. La Wallonie s’établit de plus en plus nettement comme une des places fortes de l’animation européenne!

VOIR ICI

 

 

 

Le 3 décembre, les écrans belges accueilleront un polar, coproduit en Belgique par Scope, La French. Tête d’affiche: Jean Dujardin. Dans son sillage : Gilles Lellouche, Guillaume Gouix, Céline Salette et la Montoise Pauline Burlet. Ce bond dans le temps nous ramène à Marseille… en 1975 au moment où Pierre Michel, jeune magistrat venu de Metz avec femme et enfants, est nommé juge du grand banditisme. Une tâche d’autant plus compliquée que la cité phocéenne est alors la plaque tournante française de tous les trafics illicites. Avant-première le 19 novembre en présence du magnétique Jean Dujardin. Ça va être chaud.

VOIR ICI

 

 

 

Le 10 décembre verra l’arrivée d’un troisième film d’animation en partie réalisé chez nous: Le Chant de la mer (coproduction belge The Big Farm, soit Iota + Mélusine + Digital Graphics) est le deuxième long métrage de l’Irlandais Tomm Moore nominé aux Oscars pour Brendan et le Secret de Kells.

Comme ils l’avaient fait sur Brendan, les spécialistes de Digital Graphics devenus en quelques années une autre référence internationale en matière d’effets spéciaux et de travail de haute voltige sur des images live ou dessinées, ont travaillé sur cette épopée marine enchanteresse

 

 

 

Le 17 décembre, Benoît Brisefer : les Taxis Rouges (coproduit par la Compagnie cinématographique) tentera le pari de l’adaptation ciné d’une BD. Un exercice toujours périlleux. Âgé de 10 ans, Benoît Brisefer est un petit garçon au caractère bien trempé et d’une grande générosité qui cache sous une apparence très ordinaire de super pouvoirs. Son seul point faible : il perd toute sa force quand il s’enrhume. Courageux, vaillant et très volontaire, ce super-héros pas comme les autres n’hésite pas une seconde à passer à l’action pour défendre ses amis et combattre le mal.

Or, sa petite ville est menacée par une bande de malfrats avec à leur tête Poilonez, un leader charismatique qui, sous couvert de l’implantation d’une nouvelle compagnie de taxis, Les Taxis Rouges, a pour objectif de piller la ville.

Avec Gérard Jugnot, Jean Reno, le jeune Léopold Huet et quelques acteurs belges (dont Jean-Michel Balthazar) dans les seconds rôles.

 

 

Juste avant les fêtes, nous arrivera aussi Bouboule (le 24 décembre, coproduction Versus) du belgo-suisse Bruno Deville. Bouboule est en fait le surnom de Kevin, 12 ans, 100 kilos qui s’empiffre de frites, de viennoiseries et de petits pots de crème et attend plutôt une crise cardiaque qu’un avenir florissant.

VOIR ICI

 

 

Quelques acteurs belges seront également au programme de cette fin d’année dans des films tournés à l’étranger : Pauline Etienne dans Eden (19 novembre), François Damiens dans la Famille Bélier (sortie le 17 décembre), David Murgia dans Geronimo de Toni Gatlif (le 24 décembre) et jusque de l’autre côté de minuit, Sam Louwijck dans Le Meraviglie, film italien distingué à Cannes en mai dernier (le 7janvier)

 

 

 

Plus loin en 2015 nous arriveront La rançon de la gloire avec Benoit Poelvoorde (7 janvier, Les films du fleuve), Les souvenirs avec une formidable Annie Cordy (21 janvier, coprod Nexus), Terre Battue avec Olivier Gourmet (28 janvier, coprod les films du fleuve), Prince Et Les 108 Rois Demons, film d’animation… chinois, coproduit par Scope et tourné en partie chez nous (Le 28 janvier 2015) et Suite Française avec Matthias Schoenaerts (25 février, coprod Scope.

Sans oublier Être de Fara Sene avec une foule d’acteurs belges (date indéterminée, coprod Les films du carré)

 

 

Difficile d’être exhaustifs dans un tel exercice de haute voltige que personne n’a encore tenté ici. .Si vous pointez des films  déjà datés qui nous ont échappé, merci de nous envoyer un petit mail à redaction@cinevox.be.

 

 

 

 

 

 

Regardez aussi

Bande-annonce: « Pour la France » avec Lubna Azabal

La toujours impressionnante comédienne belge Lubna Azabal est à l’affiche de Pour la France, de …

Sahifa Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.