« Chez Nous » en première mondiale à Rotterdam

Chez nous, le nouveau film très attendu de Lucas Belvaux qui crée la polémique avant même d’avoir été montré – il faut dire que son portrait d’une jeune candidate du Bloc (un alias fictif du Front National) a un écho tout particulier à l’orée de l’année électorale française -, prendra part à la Big Screen Competition au Festival International du Film de Rotterdam, qui aura lieu du 25 janvier au 5 février prochains.

 

On retrouvera également à l’affiche du prestigieux festival hollandais deux films belges en exclusivité. HAMSTERs de Martine Doyen dépeint un phénomène d’hystérie collective, une manie dansante pareille à celle observée en 1564 à Molenbeek, qui s’est déclenchée dans les Marolles. Des personnes « contaminées » se regroupent dans les rues pour danser frénétiquement. Ils n’ont rien en commun si ce n’est d’avoir assisté, de près ou de loin, à un attentat terroriste. On a découvert Martin Doyen il y a quelques années avec Komma, long métrage sélectionné à la Semaine de la Critique de Cannes, et où le chanteur Arno trouvait son premier grand rôle. Avec HAMSTERs, présenté en première mondiale dans le programme thématique A Band Apart, Martine Doyen livre une proposition cinématographique atypique et expérimentale.

 

Autre exclusivité, le documentaire Boli Bana du nouveau-venu Simon Gillard, dont le court métrage Yaar, diffusé dans de nombreux festivals, avait remporté deux prix au prestigieux Festival dei Popoli.

 

Le Festival offrira également l’opportunité à son large public de découvrir le long métrage de télévision Sanctuaire d’Olivier Masset-Depasse, Noces de Stephan Streker, ainsi que la coproduction belge, Grave de Julia Ducournau, qui avait fait sensation à la Semaine de la Critique à Cannes.

 

Pour plus d’informations, le programme est en ligne ici.

Regardez aussi

« Temps mort », permis de vivre

Ce soir sera projeté en avant-première au Ramdam à Tournai Temps mort, le premier long …

Sahifa Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.