Week-end mémorable pour le cinéma belge

Le cinéma belge n’en finit plus de créer la sensation aux quatre coins du monde. Rien que ce week-end, nos films et acteurs ont engrangé une foule de récompenses à Braunschweig, à la Réunion, à Calgary, à Los Angeles et même… à Bruxelles.

 

 

 

 

Pour sa troisième participation à un festival, Dead Man Talking de Patrick Ridremont a illuminé La Réunion. Pour la troisième fois consécutive, il décroche le prix du public. Mieux encore, il complète sa panoplie avec le prix du jury des jeunes (Coup de Ker Zenesse).

Que DMT hérite de ce prix au FIFF namurois avait amusé les cyniques: « Ridremont est sympa, il avait amené ses copains, blablabla ». Mais que le Patrick récidive aussi vite à Saint-Jean-de-Luz et à la Réunion, là où Patrick était jusqu’ici plutôt inconnu, prouve clairement que son formidable coup d’essai est un régal pour tous. Et qu’il transcende les frontières. C’est que nous écrivions ici. L’histoire nous donne raison et on adore ça. En Belgique, DMT terminera autour des 10.000 spectateurs. Dans l’absolu, ce n’est pas mal pour un premier long métrage atypique. Ni comédie, ni drame, ni œuvre facile surtout. Mais on ne nous ôtera pas de l’esprit qu’il aurait dû faire beaucoup mieux. Après son passage à Cinemania Montréal le week-end dernier, Dead Man Talking a décroché un deal canadien. Il sortira là-bas en février. Un mois avant d’arriver en France. Le film a aussi été présenté à New York cette semaine… où il a été immédiatement signé par un gros vendeur international spécialisé dans les productions francophones.  Remake en vue?

 

Mais Dead Man Talking n’est pas le seul film belge à faire le buzz. Loin de là.

 


En Amérique, toujours, c’est un film flamand qui s’est distingué ce week-end. Alors que nous annoncions que Michael R.Roskam allait sans doute diriger une super production hollywoodienne dans les mois à venir (lire ICI), Oh Willy, court métrage d’animation d’Emma de Swaef et Marc James Roels recevait le grand prix du jury dans sa catégorie au AFI Filmfestival in Los Angeles(le festival de l’American Film Institute). Dans le même temps, le GIRAF-festival  de Calgary, lui octroyait son Grand Prix ( best of the festival) et… le prix du public. Une spécialité de chez nous pour un film terriblement atypique. Et attachant.

 

 

Bien plus près de chez nous, c’est Le Sac de Farine de Kadija Leclere qui a décoiffé le jury du Festival international du film indépendant de Bruxelles. Le seul long métrage belge de la compétition y a remporté  le Prix d’interprétation féminine comédienne pour Rania Mellouli, l’adorable fillette qu’on peut voir dans notre Grand Ecran du mois. Kadija a aussi récolté le prix du Scénario et le Prix du Jury. Excusez du peu. Isabelle de Hertogh et Jean-Luc Couchard qui faisaient partie des jurés sont toujours sous le charme.

 

 

Enfin, framboise hors de prix sur le gâteau meringué,  le 26e Festival International du Film de Braunschweig a décerné à Olivier Gourmet le Prix d’interprétation européen « Die Europa », pour « l’excellence de ses performances d’acteur et sa contribution à la culture cinématographique européenne ». Cette remise du Prix « Die Europa » a lieu depuis 2007. Les précédents lauréats sont Bruno Ganz, Isabelle Huppert, John Hurt, Stellan Skarsgård et Hanna Schygulla. Quelle belle compagnie pour un de nos acteurs phares qui multiplie les prestations marquantes dans des films captivants. Et qu’on peut voir actuellement, lui aussi, dans notre Grand Ecran.

 

Regardez aussi

Stage de jeu avec Catherine Salée et Guillaume Senez

« Brussels Ciné Studio » organise un nouveau stage de jeu face caméra du lundi 6 mai …

Sahifa Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.